Monsieur JOSEPH IKOLI YOMBO Y’APEKE

Secrétariat Général des Mines > Monsieur JOSEPH IKOLI YOMBO Y’APEKE

Secrétariat général des Mines : JOSEPH IKOLI POUR LE TRAVAIL, L’AMOUR, L’EQUITE ET LA SOLIDARITE

Depuis le mois d’août dernier, le Secrétariat Général des Mines avait eu un nouveau Chef : Joseph Ikoli Yombo Y’apeke. Il remplace Augustin Kasanda Ngoy retraité dans le cadre du rajeunissement de l’Administration Publique initiée par la Fonction Publique. La cérémonie de remise et reprise s’est déroulée au siège de cette Institution. Tous les Cadres de commandement du Secrétariat Général des Mines, les Agents, le Président de l’intersyndical et le Chef de Division Urbaine de la Ville – Province de Kinshasa étaient présents.

Un véritable atout

Pour la coordonnatrice de l’intersyndical de la Division urbaine des Mines de Kinshasa, Chantal Keniele, «Ikoli est l’homme qu’il faut à cette place. C’est un fils maison. Tous les agents reconnaissent ses mérites». Pour le chargé d’études juridiques au ministère des Mines, Danny Bwanga, «la promotion d’Ikoli est le gage d’une bonne collaboration entre la politique et l’administration minière. Ikoli retourne à ses premières amours après avoir passé 7 ans comme directeur de cabinet adjoint du ministre. Sa connaissance du ministre est un atout».

La passation de pouvoir

Désigné par le ministre aux termes de la lettre N° CABMIN/Mines/01/0859/2017 du 14 juillet 2017, le directeur chef des services généraux du personnel et des finances, Grégoire Mbwangi Phoba avait expédié les affaires courantes pendant 28 jours en attendant la désignation d’un SG a.i. C’est lui qui avait procédé à la remise et reprise avec le SG sortant, Kasanda. Il a encore eu l’honneur de le faire avec Joseph Ikoli qui arrive, conformément à l’arrêté N° 018/ME/MIN.FP/2017 du 15 août 2017, portant désignation à titre intérimaire aux postes de conception, de commandement, de direction et de contrôle général des agents de carrière des services publics de l’Etat de différents ministères. Il a promis une franche collaboration au nouveau secrétaire général des Mines.

Actions prioritaires spécifiques

Le nouveau secrétaire général place son mandat sous le signe du travail, de l’amour, de l’équité et de la solidarité. L’administration minière de la RDC doit jouer un rôle clé dans la mise en valeur d’immenses potentialités dont regorgent son sol et son sous-sol. Elle a ainsi besoin des fonctionnaires compétents et consciencieux, des qualités qu’Ikoli reconnaît à ses collaborateurs. Il les invite et les exhorte à le démontrer dans l’exercice de leurs fonctions. Il promet des sanctions positives en guise d’encouragement aux agents méritant conformément à l’article 99 de la loi N° 16/013 du 15 juillet 2016 portant statut des agents de carrière des services publics de l’Etat. Ikoli ne prétend pas inventer la roue. Il aligne son plan d’actions à celui déjà défini et approuvé par la tutelle dans le cadre du plan stratégique du développement du secteur minier 2017-2021.

Toutefois, il envisage d’entreprendre quelques actions prioritaires spécifiques. Il entend focaliser ses efforts entre autres, sur le volet formation et renforcement des capacités techniques et administratives des fonctionnaires et agents. Il salue la mise en œuvre d’un programme de formation continue avec Promines, en promettant de veiller à le rendre effectif. Il en appelle au respect strict de l’administration des Mines en vue d’éradiquer les conflits des compétences ou des responsabilités avec les services spéciaux du ministère des Mines. Pour lui, les tâches traditionnelles de l’administration des Mines doivent lui revenir. Il projette d’organiser des concertations régulières avec les services techniques spécialisés. Ikoli emboite le pas au ministère de la Fonction publique. Il appuie le recrutement des jeunes cadres universitaires spécialement dans le domaine technique. Il met un point d’honneur à la motivation du personnel. En tant que service d’assiette (des taxes, droits et redevances) du secteur, le SG fera en sorte que l’administration des Mines reçoive sa quote-part. Cela, pour motiver davantage les agents dans un esprit d’équipe et de solidarité. Exhortant ainsi les agents à éviter le coulage des recettes, Ikoli promet des sanctions aux agents véreux. Des contrats de performance seront signés par les directeurs de l’administration centrale des Mines et les chefs de divisions provinciales. Dans le cadre de la mobilisation des recettes, les agents ont été invités à redoubler d’efforts et à actionner tous les actes générateurs en veilleuse. L’objectif étant de renflouer les caisses du trésor public.

Contre la fraude et la contrebande minière, l’épée est dégainée

La lutte contre la fraude et la contrebande minière intra et/ou transfrontalières sont aussi placées parmi les priorités de l’action du SG Ikoli. L’administration des Mines doit participer efficacement à l’éradiquer de ce qu’il appelle «fléau» qui amenuise les recettes.

Ikoli compte sur la collaboration de tous pour réussir dans sa noble mission.